Les appellations du vin, avantages et limites

{lang: 'fr'}
comprendre les différentes appellations du vin

Les appellations du vin, avantages et limites

Illustration : Quentin Fossaert

Ça bouge dans le monde du vin ! Les règles évoluent en Europe afin d’uniformiser les législations dans les pays membres. Désormais oubliez les vins de pays, vins de qualité supérieur et vins de table, place désormais aux indications géographiques protégées et aux vins de France qui les remplacent. Mais à quoi servent les appellations ? Quelles différences ? Quels sont les avantages? Quelle réserve peut-on émettre ?

Les appellations c’est comme un label, elles servent à vous renseigner sur l’origine du vin et sur le cahier des charges respecté. Certaines appellations sont plus difficiles à obtenir que d’autres car elles imposent des règles plus strictes.

 

Décortiquons le système français :

Commençons par l’appellation la plus simple à obtenir, les vins de France.

Auparavant appelée « vins de table », cette appellation est peu contraignante et laisse pas mal de marge de manœuvre au vigneron. Quelques mesures doivent être respectées, notamment le degré d’alcool. Globalement le vin peut provenir de n’importe quelle région, de presque n’importe quel cépage et ce, sans contrainte de rendement (au plus le rendement est élevé, au plus la richesse du sol est diluée). En réalité, cette appellation est surtout destinée à imposer le vin français sur un marché international de plus en plus concurrentiel, les autres continents ayant des contraintes beaucoup plus souples qu’en Europe.

 

Les Indications Géographiques Protégées (IGP), une origine déjà plus précise

Elle regroupe deux anciennes catégories : « vin de pays et vin de qualité supérieur ». Ici le vin doit provenir d’une région précise, on a donc déjà une idée un peu moins vague du terroir dont il est issu. Cependant, les surfaces sont encore assez grandes. Par exemple, vous savez que c’est un vin de Loire mais vous ne savez pas de quelle partie de la Loire proviennent les raisins alors que les différentes parcelles ont des spécificités de sol et de climat différents. Les IGP doivent notamment respecter des normes concernant les cépages employés et le degré d’alcool. Pour obtenir cette appellation, le vin doit subir une épreuve de dégustation qui dira si oui ou non il obtiendra l’appellation. Finalement, c’est un peu comme une remise de diplôme.

 

L’appellation la plus prisée : l’appellation d’origine contrôlée (AOC) !

C’est l’appellation la plus stricte ! Avec cette mention sur l’étiquette, vous savez d’où vient le vin que vous allez déguster. Ainsi, vous pourrez réellement choisir le terroir précis que vous recherchez. Par exemple, certains vins ne mentionneront pas la région (exemple : Bordeaux) mais une zone délimitée plus restreinte (exemple : Médoc) ou encore plus restreinte comme une commune (exemple : Pauillac). De plus, tout est strictement réglementé et restreint, du cépage employé à la taille de la vigne, en passant par les techniques de vinifications locales. L’AOC est une appellation française, au niveau européen on parle d’AOP : Appellation d’Origine Protégée qui est son équivalent.

 

Il y a un « mais » …

Le schéma que nous présentons est général, la réalité est plus nuancée !

Il arrive que certaines AOC ne respectent pas les normes imposées et que la fraude ne soit pas détectée faute de contrôle. De plus, vous pouvez très bien trouver des vins IGP ou « vin de France » qui s’avèrent de très bonne qualité voir meilleur que des AOC. Certains vignerons sont en conflit avec l’INAO (institut national de l’origine et de la qualité) qui est l’organisme qui autorise ou non l’emploi d’une AOC plus ou moins précise. A la base, l’AOC était censée protéger le consommateur en certifiant que le vin est conforme à son terroir, c’est-à-dire à ses origines et aux techniques traditionnelles de culture et de vinification. Par exemple, si l’étiquette mentionne Chablis, il n’est pas question que des raisins viennent d’une autre région.

 

Pourquoi certains vignerons préfèrent l’IGP ou l’appellation « vin de France » plutôt que l’AOC ?

Il y a des vignerons qui préfèrent quitter ou ne pas entrer dans le système AOC car elle impose des mesures qui sont en contradiction avec le vin qu’ils veulent produire. Nous les qualifieront de vignerons contestataires, il n’hésitent pas à créer leur vin en marge du système. Ils veulent faire un vin selon leurs méthodes et leurs convictions, de manière non conventionnel, quitte à ne pas être éligible aux AOC les plus prestigieuses. Ils ne chercheront alors que la qualification « vin de France », leur permettant d’élaborer leurs cuvées selon leurs envies. C’est souvent le cas des vignerons qui sont en biodynamie et qui cherchent à sortir des vins standardisés. Longtemps mis au banc du milieu, ils sont de plus en plus reconnus aujourd’hui. Hormis ces exceptions du paysage viticole français, en général les vins AOC se vendent plus chers pour la simple raison que le cahier des charge est plus strict.

L’appellation ne peut donc pas définir la notion de qualité, même si elle veut y tendre à travers un cahier des charges plus ou moins restrictif. Ce que l’appellation défend en revanche, c’est que le vin élaboré soit conforme à l’image que l’INAO se fait du terroir duquel il est issu. La question n’est pas de savoir si ces vins contestataires sont mieux ou moins bien que les autres, il y a des exemples et contre-exemple pour chacun d’entre eux, c’est juste un parti pris.

A quoi se fier alors ?

Dites vous simplement ceci : Les appellations IGP et AOC restent utiles, notamment si l’on recherche un vin issu d’une appellation très précise. Exemple : Châteauneuf-du-Pape. Cependant il existe aussi des vins de très bonne qualité classés « vin de France ». Dans ce cas, la solution la plus simple est de demander conseil à un caviste, sommelier ou encore une personne dont vous reconnaissez l’expertise. Il existe également des communautés sur internet comme les vendredis du vins qui peuvent vous aider.  

 

Articles similaires:

  • Max

    Merci pour toutes ces informations précieuses !!